Un instant de grâce


Nous attachons une attention particulière à faire naître de vrais petits british, en parfaite santé et bien dans leur pattes, afin que nos adoptants puissent jouir pleinement de toutes les qualités de la race.

Santé 

 

PKD :

Le British comme un certain nombre de race, est sujet à une maladie génétique appelée Polykystose Rénale (PKD).

Celle-ci se traduit par le développement invasif de kystes sur les reins, comprimant les tissus rénaux et empêchant ces derniers de bien fonctionner. 

L'issu est l'insuffisance rénale chronique, puis la mort du sujet.

Cette maladie est dite à caractère autosomique dominante, cela signifie, qu'il suffit d'un seul allèle (2 allèles sur 1 gène, ici le gène PKD1) "déficient", suffit pour que l'animal soit malade.

Un animal qui est donc testé PKD négatif, n'a aucun allèle déficient, il n'est donc pas malade et ne peut pas transmettre la maladie.

Tous nos reproducteurs sont testés PKD négatifs par ADN (laboratoire Génindex)

 

FIV :

Ou virus de l'immunodéficience féline (sida du chat), est une maladie virale incurable et mortelle, touchant plutôt la population féline errante, contre laquelle aucun vaccin n'est à ce jour commercialisé en France.

Un vaccin a bien été élaboré aux Etats-Unis en 2002 mais il ne protège pas contre toutes les souches virales existantes, et fait non négligeable, une fois un chat vacciné, il devient impossible de dépister la maladie.

La contamination d'un chat à un autre se fait par contact direct, via la salive lors de morsures et de griffures, par voie sexuel elle est également possible . Le virus étant très peu résistant en milieu extérieur (pas dans l'animal), la contamination par voie indirecte est impossible. 

Sachant cela, il est donc évident que lors de l'accouplement,le risque de contamination d'un animal malade à un animal sain est très important., avec la probabilité que la maman transmette la maladie à ses chatons (moins fréquent mais le risque est existant).

Afin de réduire le risque à néant, tous nos chats (reproducteurs ou non) sont des chats d'intérieurs et ne sont pas amenés à croiser d'autres chats de manière directe.

Par principe de précaution et de transparence vis-à-vis de nos adoptants, nos reproducteurs (ainsi que les reproducteurs extérieurs), sont testés Fiv négatif.

 

FeLV :

Ou leucose féline, est une maladie virale incurable et mortelle, là encore touchant plutôt la population féline errante, caractérisée par l'apparition de tumeurs divers et l'installation progressive d'une immunodéficience.

La contamination d'un chat à un autre se fait par le biais des sécrétions (salive, selles, urines, sang et sécrétions sexuelles). Si le virus n'est là encore, pas très résistant en milieu extérieur, contrairement à la FIV, la contamination indirecte est toutefois possible, tout comme la transmission par voie placentaire de la mère à ses chatons.

Il existe heureusement un vaccin efficace contre la leucose. 

Tous nos reproducteurs (y compris reproducteurs extérieur) sont testés FeLV négatif.

Nos chatons sont également vaccinés contre la leucose (deux injections de primo vaccination incluant : leucose, coryza, chlamydiose et typhus ), avant leur départ de la chatterie.

 

Parasites :

Qu'il s'agisse de parasites externes ou internes, ils peuvent altérer la santé du chat et le développement du chaton.

Le risque reste présent même si les animaux ne sortent pas, car un grand nombre d'entre eux sont résistants en milieu extérieur, certains jusqu'à plusieurs mois.

La contamination peut donc se faire par voie directe et indirecte (mains, chaussures, sol, vêtements...) 

Nos chats adultes, sont vermifugés et traités contre les parasites externes, au minimum deux fois par an.

Nos chatons, sont vermifugés dès l'âge de 15 jours, et le seront régulièrement jusqu'à leur départ de la chatterie (4 fois en moyenne). Ils bénéficierons également avant leur départ, d'un traitement préventif contre les parasites externes.

 

Nous restons seul juge de la possibilité ou non d'adoption de nos chatons !!

Si nous estimons à un moment de la croissance ou du sevrage, d'un comme un accord avec notre vétérinaire, qu'un chaton n'est pas en suffisamment bonne santé  pour être adopté dans un délais standard, nous nous réservons le droit  de reporter ou d'annuler son adoption, après concertation avec son adoptant si celui-ci était déjà réservé.

Pour la sérénité de nos adoptants comme la notre, aucun compromis ne sera envisageable.

Nous mettons un point d'honneur à ce que tous nos chatons quittent la chatterie en parfaite santé !


Socialisation

 

 Les premiers pas de la vie d'un chaton vont, en grande partie, déterminer le compagnon qu'il sera une fois devenu adulte.

 

Avant l'âge de 9 semaines (période dite d'imprégnation), nous nous efforçons de confronter le chaton à un maximum de situations de la vie courante de manière positive.  

Nos chatons naissent et évoluent dans une nurserie "ouverte", séparée du reste de notre maison par une simple barrière de sécurité enfant, ainsi ils sont habitués à tous les bruits du quotidien sans exception. Les petits sont manipulés dès leur plus jeune âge par tous les membres de notre famille et nous ne manquons jamais une occasion de leur faire rencontrer des "inconnus" sous réserve du respect des règles d'hygiènes de base.

Nous habituons également nos chatons aux soins du quotidien, tel que le nettoyage des yeux ou le brossage.

 

Le sevrage alimentaire des chatons se fait entre 7 et 8 semaines, le chatons est donc capable de subvenir à ses besoins primitifs, en revanche le sevrage social et affectif, ne se fera qu'à partir de 3 mois (variable en fonction du sexe de l'individu). Sachant cela, il est évident qu'un chaton de 8 semaines, ne doit pas quitter sa maman et/ou ses congénères, il manque encore de "bonnes manières". Il est capital pour lui que sa maman lui apprenne quels comportements sont acceptables ou non, aucun humain, même empreint de bonne volonté, ne peut se substituer à une maman chat. Un sevrage trop précoce (avant 12 semaines) est très souvent synonyme de troubles du comportement (trouble de l'attachement, griffade, propreté ...) persistants à l'âge adulte.

Pour cette raison, nos chatons ne quittent jamais la chatterie avant leur 12 semaines révolues, parfois au-delà en fonction du chaton.

Il en va de son bien-être et de votre confort pour les quelques 15 années à venir !

 

Adhérent du SNPCC

Médiateur :

M. Yves LEGEAY

22 Boulevard A. Millerand

44 200 NANTES

www.mediateurprofessionchienchat.fr

 

Siret n° 822 971 644 00015

Affixe enregistré sous le n°24210

Titulaire de l'attestation de connaissance chien, chat et autres animaux de compagnie d'espèces domestiques n°2016/a6df-96c0

Titulaire du certificat de capacité pour l'élevage d'animaux non domestiques, arrêté n°2012-235-0008