Non smoke VS smoke

Si vous avez lu "Passionnément smoke", vous avez à présent en main une partie des bases génétiques nécessaires à la compréhension du fonctionnement du gène I, sauf que... malheureusement pour vous... cela ne suffit pas encore !

Et m***e !!

Pour cet article, je me servirais des couleurs dites de base, non diluées.

C'est déjà du chinois ? Pas grave, retenez simplement, il s'agit du noir, du chocolat et du cinnamon.

 GENERALITES

On les dit de base tout simplement parce qu’elles sont à l’origine, de par leur présence, de toutes les variantes de couleurs possibles chez le chat, un peu comme les couleurs primaires.

Locus Concerné : Locus B.

Rôle du Locus B : la coloration des eumélanines, dans le cas qui nous intéresse, de la pointe du poils, vous savez les fameux 80% du poils qui sont colorés.

Nombres d’allèles pouvant intervenir : trois, « B » pour black, « b » pour brown et « bl » pour brown light.

 

Nombre de couleur de base : trois, comme le nombre d’allèles pouvant intervenir.

Si 3 allèles (voitures), sont susceptibles de « se garer », je n’ai que deux places de parking de matérialisées sur mon Locus B, ces 3 allèles ne peuvent donc être pas présent en même temps sur un même génotype.

 

D'un point de vu génotypique, il existe 6 combinaisons possibles pour ces 3 couleurs.

Traduction du génotype :

B/B        Ce chat est noir, homozygote sur le Locus B, les deux allèles sur le Locus B sont identitiques.

B/b        Ce chat est noir et porte la couleur chocolat (porte signifie que la couleur est présente dans le patrimoine génétique du chat mais qu’elle ne s’exprime pas, donc qu’elle ne se voit pas)

B/bl        Ce chat est noir et porte le cinnamon

b/b        Ce chat est chocolat, homozygote sur le Locus B

b/bl        Ce chat est chocolat et porte la couleur cinnamon

bl/bl       Ce chat est cinnamon, OBLIGATOIREMENT homozygote sur le Locus B. En effet, un chat ne peut être phénotypiquement cinnamon, qu’à la condition d’être homozygote, l’allèle bl étant récessif aux allèles B et b.

 

Voyons maintenant ce qu’il se passe quand ces couleurs de base sont smoke.

La première observation que l’on peut faire, et non des moindre puisqu’elle va nous aider pour déterminer par la suite si un chaton noir, chocolat ou cinnamon, est smoke ou non, est que dans son ensemble, visuellement, un chat smoke paraît (nettement ou non) plus clair qu’un chat unis de même couleur.

QU'EST CE QUE C'EST UN CHAT UNI NON SMOKE AU JUSTE ?

C’est, entre autre, un chat qui n’est pas dit « Tabby », qui n’a donc pas de « rayures » ou de « spots » nettement plus foncés (je fais simple et ne rentrerais pas dans les détails des patrons de tabby, on oubli pour les initiés les ticked et autres variantes des patrons tabby), la couleur de son poils est plus ou moins (et c’est ce plus ou moins qui est important) uniforme.

Le locus qui détermine si un chat est « Tabby » ou non, est le Locus A pour agouti, dont la transmission est aussi à caractère dominante. Concrètement, un chat « Tabby » est génotypiquement parlant, A/a ou A/A (dans la nomenclature un chat « tabby » est noté « A-»), un chat uni est obligatoirement a/a.

Un chat « tabby » a des poils « rayés » et unis mélangés, d’où ces « rayures » ou « spots » (laissons le patron ticked de côté car il est moins parlant) nettement visibles quand on regarde l’animal dans son ensemble.

Un chat uni quant à lui, contrairement à ce que l’on pourrait penser, n’a pas que des poils unis dans son pelage,

mais un mélange de poils unis foncés où toute la partie sombre à une concentration en eumélanine importante, et de poils où la concentration en eumélanine est moindre par endroit. On parle de poils « agouti transformé ».

En effet, un chat uni, s’il ne porte pas d’allèle agouti responsable de l’aspect visuel du « tabby », porte toutefois dans son patrimoine génétique les allèles Tx (Sur le Locus Ti, allèles TiA ou Tipour ticked, sur le Locus Ta, allèles  TaM pour mackerel, ou tab pour blotched, explications page 92 à 94 du document de ce lien) pour Tabby, responsable du type de patron (motif) du « tabby ».

La proportion et la répartition de poils unis bien sombre et de poils agouti transformés, varie donc d’un individu à l’autre en fonction de son génotype sur le Locus Ta.

 

Pour schématiser un peu parce que je sens que j’en ai perdu quelques-uns dans la bataille :

J’ai un chat uni, les places de parking de son Locus A sont vides, par contre, quoi qu’il arrive, les places de parking de ses Locus Ta et Ti sont occupés.

Pour aller plus loin


Je vous disais que d’un chat uni à un autre, le rendu visuel du pelage sur une même couleur peut être très différent et cela a une grande importance pour la suite.

Sur un chat « tabby » (vous vous souvenez, les petits zèbres et les petits dalmatiens), la présence des poils unis présent dans le pelage, sont  « les rayures » ou « spots » foncés apparents, la présence des poils agouti (poils « rayés »), sont les parties plus claires du pelage.

Sur un chat uni, le principe est le même, les poils unis sont foncés et les poils  agouti transformés plus clairs, par endroit, d’un ou plusieurs ton . Ainsi, en fonction de la proportion de poils « agouti transformés » présent dans le pelage, on peut, chez certains chats unis, distinguer des marques semblables au tabby, c’est ce que l’on appelle des marques fantômes.

 

Elles se distinguent davantage à certaines périodes de la vie du chat, notamment durant le jeune âge (lorsque que la pousse du poils se fait), en fonction des facteurs environnementaux tel que l’exposition au soleil, mais aussi en fonction de la longueur du poils.

Et SURTOUT, elles sont souvent très présentes chez les chats uni smoke.

En effet, le smoke est un chat uni dont le pelage est composé de poils unis foncés et de poils agouti transformés dont la base est blanche, suite à l'inhibition de la synthèse de phaeomélanine. Le contraste ainsi obtenu entre la base et la pointe des poils, fait ressortir davantage la présence des poils agouti transformés que sur un chat non smoke dont la base est chargé de phaeomélanine "jaune".

Exemple de la différence visuelle entre un chaton uni non smoke sans et avec marques fantômes :

Sur un chat smoke, ces marques fantômes sont parfois présentes adulte, surtout au niveau de la face pour les longhairs et souvent très marqués sur l’ensemble du corps pour les shorthairs.

 

Pendant le jeune âge, elles sont souvent très présentes, ce qui va parfois nous poser problème pour différencier smoke et silver tabby, mais nous y reviendrons dans un autre article.

Exemple de la différence visuelle chaton, puis adulte, entre un chat smoke sans et avec marques fantômes :

Voilà voilà, maintenant que vous avez bien bien mal à la tête, on va gentiment laisser infuser ça avant d'ENFIN, rentrer dans le vif du sujet !!!

 

Adhérent du SNPCC

Médiateur :

M. Yves LEGEAY

22 Boulevard A. Millerand

44 200 NANTES

www.mediateurprofessionchienchat.fr

 

Siret n° 822 971 644 00015

Affixe enregistré sous le n°24210

Titulaire de l'attestation de connaissance chien, chat et autres animaux de compagnie d'espèces domestiques n°2016/a6df-96c0

Titulaire du certificat de capacité pour l'élevage d'animaux non domestiques, arrêté n°2012-235-0008